"J’aimerais vous faire part d’une révélation surprenante. Elle m’est apparue quand j’ai voulu classer votre espèce. Je me suis aperçu que vous n’étiez pas des mammifères. Les mammifères de cette planète développent un équilibre naturel avec le milieu que les entoure. Pas les êtres humains. Vous vous installez dans une région et vous vous multipliez, vous vous multipliez jusqu’à ce que vous ayez épuisé toutes les ressources naturelles. Et la seule façon que vous avez de survivre est d’aller vous installer ailleurs.

Il existe d’autres organismes sur cette planète qui en font de même. Savez-vous ce que c’est ? Les virus. Les êtres humains sont une maladie contagieuse, le cancer de cette planète. Vous êtes la peste, et nous, nous sommes l’antidote.

Vous m’entendez, Morpheus ? Je vais être franc avec vous. Je hais cette planète. Ce zoo. Cette prison. Cette réalité. Peu importe comment vous la nommez. Je ne peux plus la supporter. C’est son odeur. Ca sent la merde. Si les odeurs existent, je suis envahi par cette puanteur. Je sens d’ici votre pestilence. Et toutes les deux minutes j’avoue que j’ai peur d’être infecté, tellement vous me répugnez."

Mouais... Je vous le concède, c'est pas bien gai tout ça.
Mais - Mouarf ! - j'adore ce passage.

m_and_s