"Le camembert AOC de Normandie va bien continuer à être fabriqué au lait cru : c'est une belle victoire des petits producteurs face aux grandes marques de l'industrie agroalimentaire qui voulaient supprimer cette obligation, pour des raisons "sanitaires"...
Les géants Lactalis et Isigny-Sainte-Mère qui pèsent à eux deux plus de 80% de la production de camemberts AOC, avaient annoncé l'abandon "momentané" de l'appellation pour certains de leurs produits (Lepetit et Lanquetot notamment) après avoir échoué à obtenir l'abandon du lait cru lors d'une demande en urgence.
L'Inao avait dénoncé une tentative de "chantage", et un comité de défense du véritable camembert de Normandie, créé fin avril 2007, avait réuni des milliers de signatures pour "sauver le produit français le plus populaire dans le monde".
Au plus fort de la crise, des professionnels avaient accusé Lactalis et Isigny-Sainte-Mère de vouloir faire modifier le décret de l'AOC parce qu'ils avaient longtemps triché sur le respect des critères de production, en chauffant ou microfiltrant le lait. L'Inao a d'ailleurs reconnu l'an dernier l'existence de pratiques douteuses, tant chez les gros que chez les petits producteurs.
La décision devrait être officialisée dans les prochains mois dans le cadre d'une réforme de cette appellation d'origine contrôlée, qui doit faire l'objet d'un décret publié au journal officiel d'ici la fin 2008."

Source : Autour du Bio - Article du 12 mars 2008
Pour mémoire : Le Blues du Camembert