Le nombre d’espèces animales connaît un déclin à un taux sans «précédent depuis l’extinction des dinosaures», indique une nouvelle étude sur le règne animal. The Living Planet Index, publié aujourd’hui, montre les effets dévastateurs de l’activité humaine sur la biodiversité, qui a chuté de près d’un tiers durant les 35 années précédent 2005.

Ce rapport, établi par WWF, "la Zoological Society" of London (ZSL) et le Global Footprint Network, indique que sur l’échantillon observé le nombre d’espèces terrestres a diminué de 25%, la faune marine de 28%, et les espèces vivant en eau douce de 29%.

Jonathan Loh, le rédacteur en chef de cette publication, déclare que cette forte baisse est «tout à fait sans précédent durant l’histoire de l’humanité». «Il faudrait remonter à l’extinction des dinosaures pour observer un déclin plus rapide que celui là», ajoute-t-il. «A l’échelle de notre vie nous voyons peut-être les choses changer relativement lentement, mais à l’échelle de l’histoire du monde c’est très rapide.»

La suite de l'article -> ContreInfo.Info <-